Jouer à Débattre en zones rurales 

Depuis 2019 et grâce au soutien de la Fondation Bettencourt Schueller, l’Arbre des Connaissances travaille au développement de la diffusion des supports JAD auprès des professionnels et jeunes situés en territoires ruraux, afin d’élargir le réseau de partenaires de l’association et toucher plus de jeunes d’horizons différents. Dans ce cadre, l’association collabore notamment avec des structures de l’Enseignement agricole : les Maisons familiales rurales et les Lycées agricoles.

Séance de Jouer à Débattre intelligence artificielle en santé à la MFR d’Yzengremer (80, Hauts-de-France)

Des expérimentations en milieu rural :

En s’adaptant aux besoins et contraintes de ces nouveaux partenaires, l’ADC travaille avec eux à l’élaboration et l’expérimentation de nouveaux outils permettant la mise en œuvre de parcours pédagogiques science-société avec des jeunes dès 13 ans.

Depuis la rentrée 2020, l’ADC travaille ainsi avec 11 structures éducatives rattachées à l’Education nationale et l’Enseignement agricole dans 5 régions : Occitanie, Hauts-de-France, Île-de-France, Centre-Val-de-Loire, et Auvergne-Rhône-Alpes ; et expérimente avec eux des formats de « parcours pédagogiques JAD ». Pour chaque projet, l’association associe aussi des acteurs culturels et scientifiques qui participent aux parcours par le biais de rencontres avec des élèves, de prêts de ressources, d’animation d’ateliers, l’aide dans l’identification d’intervenants extérieurs (professionnels de la recherche notamment).

Ces parcours, conçus autour d’un support JAD, prévoient des séances complémentaires en amont et en aval du jeu-débat, afin de permettre aux jeunes de développer et mûrir un questionnement et une réflexion sur des enjeux science-société qui les concernent. Ces formats favorisent aussi le travail en pluridisciplinarité (collaborations entre enseignants de sciences, de français, documentalistes…) et en inter professionnalité (interventions de professionnels de la recherche ou acteurs culturels du territoire : bibliothèques, associations de culture scientifique), facteurs d’impacts sur la réussite des élèves.

Les parcours mis en place répondent à plusieurs objectifs :

  • Permettre aux jeunes de découvrir et approfondir une thématique science-société qui les concerne, en tant que jeunes citoyens
  • Contribuer au développement de leurs compétences psychosociales : esprit critique, prise de décision, argumentation, prise de parole à l’oral, travail en groupe, confiance en soi, etc.
  • Faire découvrir le secteur de la recherche et ses métiers grâce à des rencontres avec des professionnels de la recherche

 Format général d’un parcours JAD (adaptable en fonction des objectifs pédagogiques)

Une offre JAD enrichie :

Pour faciliter la mise en place de ces parcours, l’association co-construit actuellement avec ses partenaires de nouveaux outils et modules complémentaires aux supports de débat existants :

A cela s’ajoute aussi la conception de fiches méthodologiques pour les professionnels afin de les aider à structurer leur parcours : objectifs pédagogiques, programme et contenu des différentes séances, mise en place de partenariats avec des structures culturelles et scientifiques du territoire. 

Ces outils continueront de se développer au fil des expérimentations qui se tiendront jusqu’à fin 2023, avant d’être mis en ligne sur le site www.jeudebat.com. L’objectif étant de pouvoir proposer in fine différentes formules adaptées et adaptables aux besoins et contextes des professionnels en zones rurales, mais aussi pour l’ensemble des utilisateurs JAD en général.

Exemples de « parcours pédagogiques JAD » en zones rurales :

Parcours addictions au collège Bobby Lapointe du Roujan (Occitanie) – Terminé

Deux enseignants de SVT et une infirmière scolaire ont mis en place un parcours sur la thématique des conduites addictives avec les quatre classes de 3e de l’établissement (120 élèves). Conçu sur 6 mois, d’octobre 2020 à mars 2021, ce projet a permis « d’amener les élèves à une réflexion sur leur santé », en comprenant mieux les mécanismes des addictions et en développant leurs compétences psychosociales. Les enseignants ont par ailleurs, pu relier ce projet au programme de 3e sur le fonctionnement du cerveau.  En effet, après la séance de jeu-débat, les élèves ont pu : échanger avec une association locale spécialisée dans la prévention, mener des recherches documentaires sur les addictions pour produire des exposés, rencontrer un chercheur en neurosciences, Nicolas Ramoz de l’Institut en Psychiatrie et Neurosciences de Paris, et participer enfin à une séance de théâtre forum sur les addictions. Le projet s’est conclu par une présentation orale des exposés réalisés par les élèves dans le cadre du parcours.

Rencontre entre les élèves du collège Bobby Lapointe et le chercheur Nicolas Ramoz

Parcours en lien avec le territoire à la MFR de Terrou (Occitanie) – En cours

A la MFR de Terrou, 2 classes ont bénéficié d’un parcours JAD : une classe de 3e et une classe de 2nd pro conduite et gestion d’une entreprise hippique. L’ADC a par ailleurs associé à ce projet le Carrefour des Sciences et des Arts qui accompagne les classes dans l’identification de professionnels de la recherche de la région.

La classe de 3e a travaillé sur la thématique de l’intelligence artificielle et des transports en s’appuyant sur un outil pédagogique spécifique aux MFR : le plan d’étude. Les élèves ont ainsi mené une enquête sur la situation des transports sur le département du Lot afin d’identifier des problèmes récurrents et imaginer des solutions possibles. Avec la séance de Jouer à Débattre, ils ont pu interroger les avantages et inconvénients de solutions technologiques utilisant de l’intelligence artificielle. Le parcours n’est pas encore terminé et les élèves devraient prochainement questionner différents experts sur le territoire (élus, commerçants, scientifiques) pour préciser encore leurs propositions de solutions.

La classe de seconde a quant à elle travaillé sur les addictions. Après la séance de jeu-débat, les élèves doivent réaliser des exposés sur les différentes addictions (substances et comportements) et rencontrer une doctorante en psychologie de l’Université Jean Jaurès de Toulouse spécialisée dans les addictions aux jeux d’argent.

Addictions et spécialité biologie-écologie au Lycée agricole de Theza – En cours

Une enseignante de biologie-écologie s’est appuyé sur les outils JAD pour développer la partie du programme de spécialité des Terminales générales du lycée sur les addictions. La séance de JAD addictions a servi d’introduction pour amener ensuite à la consultation de ressources MAAD Digital pour approfondir les différentes notions  associées aux mécanismes des addictions. Ils rencontreront début mai le chercheur en neurosciences François Tronche de l’Institut de biologie de Paris. L’enseignante et la classe ont d’autre part contribué à la constitution d’un corpus de ressources MAAD Digital adapté au niveau du lycée (Enseignement agricole et Education nationale) et aux spécialités biologie-écologie et SVT.

Si vous souhaitez en savoir plus sur ces expérimentations et même y participer, n’hésitez pas à nous contacter